Skip to content

Les palmes Cobradive 3ème génération sont arrivées !

Après avoir lancé la première version des palmes Cobradive (cf. notre article), nous venons d’officialiser la nouvelle génération. Après de longs développements et d’excellents retours sur les différentes versions, nous avons cherché a optimiser un maximum la partie technique du produit en y ajoutant de la légèreté et nervosité. Notre but principal est de répondre avec précision à tous les retours de la seconde génération qui, par exemple, démontraient une légère lourdeur en bout de palme. La 3ème génération vient d’être testée par deux professionnels du milieu, nous vous proposons de découvrir leurs retours…

Laurent Breidenbach, multimédaillé en compétition internationale d’apnée et champion du monde en titre de Speed apnée 2x50m au championnat du monde 2023 au Koweït. Voici le verbatim des échanges que nous avons eu lors de cette journée d’essai :

Première série de tests palmes bambou

Laurent : Elles sont plus souples et plus progressives que la version précédente. C’est ce qu’il faut d’ailleurs car si la palme est trop rigide, elle prend le dessus sur les cuisses et les chevilles et ce n’ai vraiment pas bon. Il faut privilégier la durée pour le confort et le plaisir que l’on prend à nager avec des palmes.

Après plusieurs séries de tests palmes bambou

Laurent : Elles sont beaucoup plus souples, elles sont nerveuses, si on veut accélérer ça répond. Je sens qu’elles sont beaucoup plus fluides que les versions précédentes. C’est bien… c’est vraiment pas mal. Ça donne vraiment une très très bonne impression de bonne régularité dans la poussée. C’est largement suffisant si on veut pousser. Si on veut nager “confort” ça suit très bien au niveau du mouvement.

Cobratex : La dernière fois quand vous avez testé la deuxième génération de palmes Cobradive, vous avez dit qu’elles étaient plus polyvalentes ?

Laurent : Quelques fois on dit que ce n’est pas toujours bon la polyvalence, mais ce n’est pas une véritable polyvalence, c’est plutôt qu’il n’y a pas de cassure. Ce n’est pas parce que la palme va être rigide qu’elle va être nerveuse. Si je veux palmer tranquillement, elle est confortable, je peux nager longtemps à une faible allure. Je sais qu’elle a de la nervosité, donc si je veux accélérer je sais que la palme va répondre. C’est là la polyvalence, c’est plus dans ce sens-là. Le but, pour moi, c’est de trouver quelque chose de souple et avec du répondant quand je veux accélérer. Ce type de matériel (la dernière version cobradive) répond vraiment aux deux paramètres : amplitude et nervosité.

Après plusieurs séries de tests avec des palmes identiques en carbone

Laurent : Au niveau de la propulsion c’est similaire à celles en bambou, ça donne la même sensation de déroulé. Les palmes bambou sont plus légères et plus souples. Celles en carbone, elles sont un poil plus épaisses et plus rigides. Cela demande plus d’efforts physiques car à même cadence je suis obligé de monter d’un cran.

Cobratex : Cela veut-il dire que vous économisez de l’énergie pour avoir la même puissance ?

Laurent : Avec celles en bambou oui, je pense. C’est hyper confortable, ce qui est vraiment très agréable : On n’a pas la sensation de fatigue. Avec les palmes en carbone, au bout de 20 m je commence déjà à sentir que physiquement j’ai un peu travaillé les cuisses alors qu’avec celles en bambou je ne le sens pas du tout. C’est beaucoup plus régulier au niveau du mouvement et la fatigue est beaucoup moins marquée. Je pense que c’est plus dans cette voie qu’il faut aller. Quand on teste des bipalmes c’est ce type de détail que l’on recherche :  souplesse et nervosité.

Cobratex : Diriez-vous que les palmes en carbone sont plus exigeantes ?

Laurent : Physiquement, dans l’eau elles demandent beaucoup plus d’implication. Ce qui est curieux c’est que à l’extérieur je n’ai pas l’impression qu’il y a beaucoup d’écart alors que dans l’eau on le ressent vraiment, c’est complètement différent !

Cobratex : On a fait le choix de partir sur du bambou en unidirectionnel dans le sens de la palme pour justement répondre à ce besoin. Il semblerait qu’on ait donc trouvé le bon compromis… Par contre, est ce que vous sentez que la voilure vrille du fait de ne pas avoir de bambou à 90° ?

Laurent : Non, elle est très stable.

Cobratex : Pour vous,  qu’est-ce qu’on recherche quand on pratique des activités où on reste longtemps dans l’eau ?

Laurent : Ce que l’on prime est le confort et l’aisance, avoir des palmes qui répondent bien quand on en a besoin, ce qui permet de rester plus longtemps dans l’eau sans avoir les cuisses fatiguées.

Après une série de tests avec des palmes identiques en verre

Laurent : C’est souple mais c’est mollasson. Elles n’ont pas de nervosité celles-là. Ça c’est vraiment du bas de gamme, du premier niveau. Si on veut te faire une petite balade en mer, ça suffira mais on ne va pas non plus s’amuser. Autant avec celle en carbone on va pouvoir le faire mais il faut envoyer physiquement alors qu’avec celles en bambou oui, tout y est !

Philippe Balch Co-Fondateur de l’association Watch The Sea :

Watch The Sea est une association qui organise des excursions de seatrekking le long du littoral marin. Le seatrekking consiste à randonner en mer et à terre en autonomie et en itinérance sur un ou plusieurs jours, tout en réalisant des actions concrètes de protection de l’océan. Philippe a pris le temps de tester notre nouveau modèle et voici son retour d’expérience :

Premièrement, j’ai trouvé les voilures extrêmement agréables ! Je commence par ce retour d’expérience car comme nous palmons entre 4h et 6h par jour lors de nos excursions, ce point est essentiel pour moi. 

Les nouvelles voilures sont vraiment très agréables car on ne les sent pas aux pieds : elles sont légères et silencieuses, on va même jusqu’à les oublier contrairement à certaines palmes en carbone qui vibrent et claquent à la surface de l’eau. C’est dérangeant car ces vibrations et claquages ont tendance à faire fuir la faune que j’essaie d’observer.

Côté performance, les voilures sont un peu moins nerveuses et un peu moins puissantes que les meilleurs modèles en carbone du marché, mais elles vont vite et délivrent de vraies sensations de vitesse et de puissance. Avec un peu d’ironie, les adeptes de lifting du visage en auront pour leur compte et ce, tout en confort et douceur de palmage, ce que j’apprécie beaucoup. 

Lors de nos sorties de seatrekking, nous randonnons à la surface sur des kilomètres et réalisons des apnées entre 5 et 20 mètres de profondeur. Parfois nous avons besoin d’accélérer pour passer des veines de courant sur le littoral breton. La puissance délivrée par les palmes Cobradive est plus que suffisante pour notre pratique de loisir, d’exploration et de découverte du milieu marin. 

Les tests en mer et en piscine me font penser qu’une version un peu plus courte serait plus maniable, plus compacte et plus légère sans perdre en performance. Envisager une version avec des voilures de 700 mm me parait être une bonne idée et serait très intéressante à tester. 

Autre point d’essai: pour notre pratique d’exploration, un angle de palme plus important améliorerait le confort de palmage en surface sur les longues distances. Un angle d’environ à 25-30 degrés serait idéal pour réduire les efforts sur les chevilles pour la plupart des pratiquants, et ce sans perdre significativement leur efficacité en immersion. 

Pour conclure, en plus d’être beau, agréable, original, performant, et d’utiliser des matériaux naturels, je pense que ce nouveau modèle pourrait tout à fait convenir aux nageurs d’eau libre, randonneurs, apnéistes d’exploration et chasseurs...

Ces différents retours nous amènent à lancer deux versions de palmes :

• Version apnée sportive : modèle testé
• Version seatrekking & chasse : plus courte avec un angle à la voilure plus important que le modèle testé !

Nous tenons à remercier nos partenaires pour les efforts et développement des palmes Cobradive ainsi que l’intérêt témoigné par nos clients et nos testeurs. Nous avons maintenant une gamme de palmes qui répondent aux attentes des utilisateurs. Bravo !

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top
Rechercher